Accueil > Veille > Nos réactions "à chaud" > L’e-commerce reste lent

L’e-commerce reste lent

Boris Schapira 27 janvier 2012
2 commentaires

StrangeLoop vient de publier son rapport annuel sur la performance Web des sites e-commerces. Se basant sur le classement Alexa, ils ont moyenné les performances de plus de 2000 sites. Les résultats sont plutôt surprenants.

1. L’e-commerce est lent. Avec une moyenne à 10s, les sites e-commerce les mieux classés sont encore très lents. Les sites commerçants les plus rapides comme Nike.com ou Amazon.com ne sont donc que des arbres qui cachent la forêt.

2. Il faut vendre tout de suite, pas plus tard. Alors que le temps moyen de chargement associé à une première visite s’est amélioré, celui associé à une seconde visite (avec cache) s’est dégradé. Les commerçants souhaitent donc offrir la meilleure expérience immédiate, quitte à négliger les visites ultérieures. En 2012, il faut vendre vite : la fidélité ne rapporte plus.

3. La Perf ne rapporte pas. Les sites les mieux classés sont plus lents, leurs pages sont plus lourdes et ils respectent de moins en moins les bonnes pratiques du Web. Il est regrettable que ce classement n’inclue pas les chiffres d’affaire mais toujours est-il que cela nuance l’idée reçue selon laquelle un site plus rapide est mécaniquement mieux classé.

4. Les CDN ne sont pas synonymes de performance. Alors que de plus en plus de sites utilisent des CDN pour livrer leurs ressources, les performances ne sont pas au rendez-vous. Cela veut dire soit que les commerçants se reposent sur un CDN pour assurer la performance, soit que les sites les plus lents (pour diverses raisons autres qu’un problème de ressource) ont davantage tendance à recourir aux CDN, d’où leur surreprésentation. Dans les deux cas, le constat est le même : utiliser un CDN ne permet pas de se passer d’une réflexion interne.

Article sur le blog de StangeLoop

Note du 06/08/13 : plus d’un an après, la situation ne s’arrange pas.

 

2 commentaires

  • Sébastien
    22/02/2012 - 16:23

    Si les sites les plus visités sont aussi les plus lents d’après le classement Alexa, c’est que le traffic a une forte incidence sur le temps de réponse.
    D’où la nécéssité de réaliser des tests de charge réguliers et détaillés avant, pendant et après toute optimisation du site, avec un outil comme CloudNetCare (http://www.cloudnetcare.fr) capable de simuler de vrais navigateurs web.

  • Boris Schapira
    23/02/2012 - 08:51

    @Sébastien : je ne peux qu’aller dans votre sens. Bien que ne connaissant pas CloudNetCare, je confirme en effet que des tests de charges sont indispensables. J’ajouterai même que des tests de charge associés à des tests de performance sont indispensable pour déterminer la charge adéquate des serveurs, celle qui permet de garder l’éventuel système de cache "chaud".