Accueil > Veille > Nos réactions "à chaud" > Quand un parti politique et un service public s’approprient le Web !

Quand un parti politique et un service public s’approprient le Web !

Nicolas Catherin 12 avril 2012
2 commentaires

ENFIN ! Non pas qu’il s’agisse d’une révolution, mais c’est avec un plaisir certain que nous avons découvert l’infographie du Parti Socialiste Français. Un bien joli travail de fond et de forme entre une équipe politique et l’agence Datagif qui nous autorise à fermer les yeux sur les travers d’un certain desirsdavenir.org. (On glissera un joli mot de félicitations pour les surprises que l’on retrouve côté code source et pour le choix de la typo !).

Et riche semaine puisque de l’autre côté de la manche, nos amis britanniques ont frappé bien dignement de tout leur savoir faire en matière d’UX (User eXperience) : https://www.gov.uk/ fait peau neuve après une belle démarche de conception centrée utilisateurs. Nous vous encourageons à parcourir leurs guidelines et à vous balader dans cette interface plutôt limpide.

Deux jolis coups de cœurs !

Clever Garden

Par Nicolas Catherin

 

2 commentaires


  • 17/04/2012 - 17:08

    Certes l’application est bien faite, une belle réalisation de data design..
    Mais avec une telle mauvaise foi dans la présentation des chiffres qu’il devient fort douteux de la mettre en avant !
    C’est plutôt un bel exemple de détournement du data design, si l’on veut bien considérer que data design implique éthique de la présentation des données.

  • ncatherin
    17/04/2012 - 17:57

    Je comprends cette impression, nous n’avions aucunement l’intention d’entrer dans le sujet politique ! Ce n’est pas la valeur des chiffres et leur sens qui importe dans cette réaction, mais le fait que le monde politique s’active en matière de Web design et d’usage des technologies (et je n’entre pas dans le sujet du bon choix des technologies, ni de la qualité du code).

    La seconde partie est d’ailleurs tout autre et j’en profite même pour glisser la surprise que l’on retrouve sur le site de François Bayrou à l’aide du Konami Code « haut-haut-bas-bas-gauche-droite-gauche-droite-B-A ».